Shopping Cart
Your Cart is Empty
Quantity:
Subtotal
Taxes
Shipping
Total
There was an error with PayPalClick here to try again
CelebrateThank you for your business!You should be receiving an order confirmation from Paypal shortly.Exit Shopping Cart

Canadian Positive People Network (CPPN)

Réseau canadien des personnes séropositives (RCPS)

The CPPN acknowledges that its corporate office in Peterborough (ON) sits on the traditional territory of the Anishinaabe Missis​sauga adjacent to Haudenosaunee Territory and in the Territory covered by the Williams Treaty, and that its operations and management office sits on the traditional unceded territory of the Algonquin Anishnaabeg people.  We recognize and deeply appreciate the contributions that Métis, Inuit, and other Indigenous Peoples have made to shape and strengthen our local communities, our provinces and territories, and our country as a whole.

Le RCPS reconnaît que son bureau principal à Peterborough (ON) est situé sur le territoire traditionnel de la Anishinaabe Mississauga adjacent au territoire de Haudenosaunee et sur le territoire couvert par le traité Williams, et que son bureau des opérations et de gestion se trouve sur le territoire traditionnel non cédé du Peuple Algonquin Anishnaabeg. Nous reconnaissons et apprécions profondément les contributions des Métis, des Inuits et des autres peuples autochtones à la formation et au renforcement de nos communautés locales, de nos provinces et territoires et de notre pays dans son ensemble.

Nous rendons hommage aux survivants à long terme du VIH

Nous publierons des réflexions personnelles tous les jours pour le prochain moment.

Revenez bientôt !

Contexte :

Plus de 50 % des Canadiens vivant avec le VIH ont maintenant plus de 50 ans. La Journée de sensibilisation aux survivants à long terme du VIH (HLTSAD) est le 5 juin 2021. Le 5 juin, le RCPS devait lancer sa propre campagne « Survivants à long terme du VIH », mais, malheureusement, le directeur général du CPPN (Jeff Potts, un survivant à long terme lui-même) était malade et incapable de remplir son obligation. Jeff le regrette et présente ses sincères excuses. Néanmoins, nous lançons notre campagne aujourd’hui et nous la maintiendrons au cours des deux prochaines semaines. Nous sommes conscients, cependant, que son impact ne peut pas, ne devrait pas et ne sera pas possible sans l’apport et la participation des membres du RPCPC de partout au Canada, en particulier ceux qui s’identifient comme des survivants à long terme.


Histoire :

La première Journée de sensibilisation aux survivants à long terme du VIH a eu lieu le 5 juin 2014; elle a été lancée par Tez Anderson, fondatrice de « Let’s Kick ASS - AIDS Survivor Syndrome » pour célébrer la force et la résilience des personnes vivant le plus longtemps avec le VIH/sida. Tez a choisi cette date car c’est l’anniversaire du début de la pandémie de sida, ou du moins c’était le début de la sensibilisation au sida avant qu’elle ne soit connue sous le nom de sida.


Ce 5 juin marque le 40e anniversaire des premiers cas de sida signalés identifiés aux États-Unis en 1981. Qui sont les survivants à long terme ? Il y a quelques définitions décrivant les survivants à long terme, le RCPS prévoit tenir des consultations communautaires à une date ultérieure pour nous aider à mieux définir ce que signifie être considéré comme un survivant canadien à long terme. C’est ce que nous savons de la consultation préalable.


Une définition des SLIS fait référence aux personnes qui vivent avec le VIH depuis avant l’ère moderne des médicaments anti-VIH efficaces, ou « traitement antirétroviral hautement actif » (HAART). On les appelle parfois les SLIS avant la multi thérapie ou les « survivants à plus long terme ». Ils ont contracté le VIH alors que la maladie était, dans la plupart des cas, une condamnation à mort.


Une autre définition fait référence aux personnes qui vivent avec le VIH depuis plus de dix ans et qui ont reçu un diagnostic après 1996. Ce groupe est parfois connu sous le nom de survivants à long terme post-HAART, et nous savons que c’est considéré comme une expérience très différente de celle d’être diagnostiqué plus tôt dans l’épidémie.

Un autre groupe de survivants à long terme qui a tendance à être exclu des conversations sur les longues vies avec le VIH sont les partenaires séronégatifs, les compagnons, les soignants, les membres de la communauté, les militants et les fournisseurs de soins professionnels de première ligne qui ont directement soutenu les personnes vivant avec le VIH dans les premiers jours de l’épidémie.

Le RCPS lance une campagne pour reconnaître et honorer les survivants à long terme du VIH et nous vous invitons à partager votre propre point de vue. Si vous choisissez de participer, vous recevrez 100,00 $ en reconnaissance de votre temps et de votre volonté de partager votre expérience vécue / vécue. Si vous souhaitez participer, cliquez ici pour accéder au formulaire à remplir.

0