Canadian Positive People Network (CPPN)

Réseau canadien des personnes séropositives (RCPS)

The CPPN acknowledges that its corporate office in Peterborough (ON) sits on the traditional territory of the Anishinaabe Missis​sauga adjacent to Haudenosaunee Territory and in the Territory covered by the Williams Treaty, and that its operations and management office sits on the traditional unceded territory of the Algonquin Anishnaabeg people.  We recognize and deeply appreciate the contributions that Métis, Inuit, and other Indigenous Peoples have made to shape and strengthen our local communities, our provinces and territories, and our country as a whole.

Le RCPS reconnaît que son bureau principal à Peterborough (ON) est situé sur le territoire traditionnel de la Anishinaabe Mississauga adjacent au territoire de Haudenosaunee et sur le territoire couvert par le traité Williams, et que son bureau des opérations et de gestion se trouve sur le territoire traditionnel non cédé du Peuple Algonquin Anishnaabeg. Nous reconnaissons et apprécions profondément les contributions des Métis, des Inuits et des autres peuples autochtones à la formation et au renforcement de nos communautés locales, de nos provinces et territoires et de notre pays dans son ensemble.

The last day (July 10th) |  Le dernier jour (10 juillet)

Day five (the last day) of AIDS 2020: Virtual was focused on COVID-19.  Not everyone was happy with conference organizers' decision to steer away from HIV/AIDS issues on the closing day, while others expressed gratitude for some additional insight related to HIV during the COVID crisis.

A number of presentations made on July 10th were published to Youtube and are included below to help "sum things up".

_____

Le cinquième jour (le dernier jour) de « AIDS 2020: Virtual » était axé sur COVID-19. Tout le monde n'était pas satisfait de la décision des organisateurs de la conférence de s'éloigner des problèmes liés au VIH / sida le jour de la clôture, tandis que d'autres ont exprimé leur gratitude pour certains éclaircissements supplémentaires liés au VIH pendant la crise COVID.

Un certain nombre de présentations faites le 10 juillet ont été publiées sur Youtube et sont incluses ci-dessous pour aider à « résumer les choses ».

The viewpoint of one representative for the Canada Pavilion at AIDS2020: Virtual:

I was very fortunate to be chosen to be a representative at the Canadian Pavilion at IAS2020 Virtual. The first day was a bit overwhelming as I had issues logging in and figuring out how to use the platform. Once those issues were out of the way, the rest of the day and week went smoothly. I had many conference delegates come by the Pavilion to say hello and chat. A journalist from Bangladesh came by to talk about the work that is being done in his country and how impressed he was with our Pavilion's work. I chatted with many advocates and activists from all over the world. Some left messages of greeting in our public chat box. Others chatted with me privately. Many expressed how impressed they were with the way the Canadian Pavilion was set up.

This is a role that I would highly recommend people living with HIV consider applying for at the next conference. It requires a time commitment of 2 hours a day and the willingness to answer emails within 12 hours, sent to a personal email set up by the Canadian Society for International Health (CSIH). It did not require any specialized knowledge as most people just wanted to chat about Canada and their home countries, or in the case of Canadian conference delegates, how the conference was going for them. If, however, a delegate asked a question that had a representative stumped, CSIH staff were on hand to help. I thank the other Canadian Pavilion representatives for their support and time.

Lastly, thank you to the Canadian Society for International Health and the Public Health Agency of Canada for the opportunity!

~ Deborah Norris, CPPN Board member

Le point de vue d'un représentante du Pavillon du Canada à « AIDS2020 : Virtual » :

J'ai eu la chance d'être choisie pour être représentante au Pavillon canadien à IAS2020 Virtual. Le premier jour a été un peu écrasant car j'ai eu des problèmes pour me connecter et trouver comment utiliser la plateforme. Une fois ces problèmes résolus, le reste de la journée et de la semaine s'est bien déroulé. De nombreux délégués à la conférence sont venus au Pavillon pour dire bonjour et discuter. Un journaliste du Bangladesh est venu nous parler du travail qui se fait dans son pays et à quel point il était impressionné par le travail de notre pavillon. J'ai discuté avec de nombreux défenseurs et militants du monde entier. Certains ont laissé des messages de bienvenue dans notre boîte de discussion publique. D'autres ont discuté avec moi en privé. Beaucoup ont exprimé leur impression de la façon dont le pavillon canadien a été installé.


C'est un rôle que je recommanderais fortement aux personnes vivant avec le VIH d'envisager de postuler à la prochaine conférence. Cela nécessite un engagement de temps de 2 heures par jour et la volonté de répondre aux courriels dans les 12 heures, envoyés à un courriel personnel mis en place par la Société canadienne de santé internationale (SCSI). Cela ne nécessitait aucune connaissance spécialisée, car la plupart des gens voulaient simplement discuter du Canada et de leur pays d'origine, ou dans le cas des délégués canadiens à la conférence, de la façon dont la conférence se déroulait pour eux. Si, toutefois, un délégué posait une question sur laquelle un représentant était perplexe, le personnel du CSIH était là pour vous aider. Je remercie les autres représentants du Pavillon canadien pour leur soutien et leur temps.

Enfin, merci à la Société canadienne de santé internationale et à l'Agence de la santé publique du Canada pour l'occasion!


~ Deborah Norris, membre du conseil d'administration du RCPS