Canadian Positive People Network

Réseau canadien des personnes séropositives

Communications et marketing social

Notre plan quinquennal décrit les communications, les médias et les activités de marketing social conçues pour atteindre et / ou étendre la portée aux « populations prioritaires » en vue de mettre en œuvre des stratégies et des campagnes de marketing social qui remettent en question les hypothèses et influencent les changements dans les connaissances, les attitudes et comportements.

Plus précisement

Le RCPS facilitera les possibilités pour les personnes séropositives et avec des coinfections du VIH, les partenaires et les alliés, et les parties prenantes communautaires pertinentes de développer et d'améliorer leurs compétences et capacités pour :

  • Comprendre et débattre des politiques et des pratiques et de l'impact et des implications sur le bien-être et la qualité de vie des personnes séropositives et avec des coinfections du VIH ;
  • Renforcer les compétences / développer la capacité de contribuer efficacement aux efforts et aux interventions d'élaboration et de mise en œuvre des politiques et des pratiques ; et,
  • Parlez avec confiance et crédibilité en tant qu'experts et défenseurs de l'impact et des implications des preuves sur les politiques et les pratiques à un large éventail de publics (p.Ex, pairs, représentants communautaires, politiciens et décideurs politiques, médias, membres du public, etc.).

Bien que n'étant pas nécessairement exclusives à ce qui suit, nos activités se concentreront sur ces domaines d'intérêt :

  1. Plus grande inclusion et engagement significatif des personnes séropositives et avec des coinfections du VIH (GIPA / MEPA) : pourquoi est-ce important ? Faire le bilan, partager les succès et identifier les besoins et les lacunes en cours. Identifier et comprendre les problèmes de santé et sociaux qui affectent notre bien-être et notre qualité de vie ; naviguer dans les « systèmes » ; apprendre à être des défenseurs efficaces de nos propres besoins. Nos activités nous mettront au défi de répondre à ces questions : (1) que devons-nous faire pour promouvoir l'importance et garantir l'application pratique des principes GIPA / MEPA au sein et en dehors des communautés du VIH et des co-infections par le VIH ? ; et (2) comment les barrières systémiques aux soins et au soutien « globaux » (prévention, dépistage, diagnostic et traitement) nous affectent - qu'est-ce qui fait obstacle et pourquoi, comment pouvons-nous combler l'écart et briser les barrières ?
  2. Déterminants de la santé (au-delà du paradigme propre aux maladies) : identifier et comprendre les problèmes sanitaires et sociaux qui affectent notre bien-être et notre qualité de vie ; naviguer dans les « systèmes » ; apprendre à être des défenseurs efficaces de nos propres besoins. Nous travaillerons ensemble pour identifier et articuler : (1) quels déterminants sociaux de la santé nous affectent le plus ; pourquoi ; et, ce que nous devons faire pour être des « agents de changement » efficaces ; et, (2) ce que nous savons (ou ne savons pas) des personnes handicapées, et dans quelle mesure sommes-nous sensibles à leurs circonstances, besoins et priorités uniques.
  3. Expérience vécue / vivante et approches basées sur les pairs du marketing social (et des médias sociaux) : l'expérience vécue / vivante des personnes séropositives et avec des coinfections du VIH, et les expériences vécues / vivantes des personnes affectées par proches qui ne sont pas positifs) et les personnes à risque d'infection SONT des preuves : nous sommes des experts ! Notre travail avec les membres du RCPS et les principaux partenaires de la communauté visera à nous aider à apprendre comment nous pouvons et devons travailler ensemble pour développer et livrer des campagnes de marketing social qui correspondent à nos besoins et priorités « en temps réel / espace réel », et comment nous travaillons ensemble pour que les médias sociaux fonctionnent efficacement pour nous et avec nous. Nous reconnaissons que la programmation et les services communautaires doivent être fondés sur des données probantes. Ainsi, nos activités se concentreront sur : (1) ce que nous avons appris ; (2) comment nos communautés réagissent aux preuves ; (3) ce qui doit se produire ensuite ; (4) répondre à la question « dans quelle mesure sommes-nous réellement engagés » et comment la changer si la réponse est inférieure à beaucoup ? ; et, (5) ce dont nous avons besoin, pourquoi nous en avons besoin et comment nous le faisons efficacement défenseur de l’assurance-médicaments nationale.
  4. Construire et maintenir des partenariats efficaces : comprendre comment et pourquoi nous devons développer et favoriser des partenariats efficaces (entre eux, avec nos communautés, avec nos alliés, avec les agences de financement, avec les gouvernements, etc.) ; identifier les succès et les défis de notre partenariat à ce jour ; élaborer des stratégies axées sur la création et le maintien de futurs partenariats et relations de collaboration.
  5. Dépistage et diagnostic : identifier et débattre des préoccupations et des considérations éthiques ; élaborer des stratégies pour veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte.
  6. Vieillissement et problèmes de santé syndémiques : remettre en question les hypothèses, réfléchir et élaborer des stratégies pour faire face aux problèmes de santé qui ne sont PAS directement liés ou liés à notre VIH ou à nos co-infections par le VIH.
  7. Réduction des méfaits : là où ça marche ; pourquoi cela fonctionne ; que pouvons-nous faire en tant que défenseurs responsables pour promouvoir sa valeur ?